dimanche 31 mars 2013

Jusqu'au cou !

Cela faisait un mois que je n'avais pas mis de post sur ce blog pour cause d'écriture de roman. Mais ce n'est pas dans les prochaines semaines que la tendance va s'inverser. Désormais, je suis dans la conception globale du projet, la fin de l'écriture du tome 1 et surtout toutes les corrections, précisions, transformations, tous les arrangements, changements, échanges avec l'éditeur... Le travail de Titan, c'est maintenant ! Enjoy !
Posté par mikeespinosa à 10:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 2 mars 2013

LES VAMPIRES, C'EST PAS DES BOLOS

Quand on navigue dans le domaine des mauvais genres, on se sent toujours frustré de la non-reconnaissance par le grand public et en même temps, comme tout bon membre de "secte", on n'a pas trop envie que tout le monde s'y intéresse, cela nous enlèverait notre caractère "unique" et ce côté différent des autres. Toute la contradiction humaine en sorte. Depuis le début des années 80, on peut dire que les vampires ont eu le droit à tous les traitements. Jusqu'à l'avènement d'Anne Rice, ils étaient cantonnés à la gomina qui tue d'un... [Lire la suite]
Posté par mikeespinosa à 21:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 28 février 2013

SHOW GOES ON

J'ai reçu hier mes exemplaires d'auteur de LA MEPRISE. L'existence du livre devient concrète. L'objet est beau, la couverture rend superbement bien, le format est agréable, la mise en page est plaisante. En bref, je kiffe :-) Maintenant, le livre va devoir trouver son petit bonhomme de chemin au milieu des dizaines de milliers de nouveautés de l'année. Pendant qu'il va s'armer de sa boussole, moi, je poursuis la course de l'écriture, en me fixant sur un projet de fantasy. Et d'autres aussi... Ah oui, le numéro 2 de PLUMES... [Lire la suite]
Posté par mikeespinosa à 11:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 26 février 2013

ON NE LE DIRA JAMAIS ASSEZ !

Oui, c'est aujourd'hui la sortie officielle de LA MEPRISE chez Oskar Jeunesse. Une sortie particulière puisque je n'ai pas encore vu l'objet en vrai mais ça ne devrait pas tarder, mes exemplaires d'auteur devant arriver très bientôt. Mais ça me fait penser au numérique. Car j'ai toujours eu un frisson en touchant le bouquin que j'aie pu sortir. Même le collectif d'HISTOIRES... chez Caramel m'a fait un coup au coeur en le tenant entre mes mains. Mais lorsqu'on sort un livre numérique, où est le plaisir ? Il ne s'agit que d'un... [Lire la suite]
Posté par mikeespinosa à 22:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 25 février 2013

LE BON VIEUX TEMPS

J'ai parfois des crises magazines. Disons plutôt que j'aime les magazines. Et je farfouille régulièrement chez mon fournisseur de presse préféré à la recherche d'un nouvau titre ou d'une couverture qui pourrait m'intéresser. Evidemment, pas dans n'importe quel genre, mes envies allant plutôt du côté bouquins, cinoche et autres mauvais genres. La dernière fois, c'est un ami Facebook qui m'a prévenu de la sortie de Metaluna, un zine créé par Rurik Sallé, un frappadingue amateur de Z et de gore et de tout autre barzingologie, assisté... [Lire la suite]
Posté par mikeespinosa à 10:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 24 février 2013

DU SANG ET DES LARMES

Il y avait quelques temps que je ne m'étais pas rendu dans un espace culturel Leclerc. Donc, hier, passant devant après un entraînement d'agility dans la froidure de cet hiver interminable, je me suis arrêté pour explorer les rayons. Amis lecteurs, si vôus êtes adulte il vous faudra aimer le fouet et si vous êtes ados le côté bit-lit et dérivés à la sauce romantique ou alors les histoires de pyjamas party. En gros si vous êtes ados, vous devez être aujourd'hui une fille. Le cloisonnement tant redouté par les féministes et les... [Lire la suite]
Posté par mikeespinosa à 11:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 19 février 2013

ET ON DIT QU'ILS NE FONT PLUS RIEN !

L'an dernier, j'étais invité au Prix Sainte Beuve et avais pu voir des collégiens se frotter au difficile exercice de la critique littéraire orale devant public. Un moment que j'avais trouvé fascinant. Le plus important pour moi fut de voir l'intérêt que nombre de collégiens portaient à la lecture. Ils étaient allés plus loin que le simple "j'aime", "je n'aime pas", très facebookien pour le coup. Une preuve que, non, ce ne sont pas des décérébrés du bulbe incapables de se décrocher de leurs écrans (même si parfois j'en bafferais... [Lire la suite]
Posté par mikeespinosa à 22:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 18 février 2013

JE SUIS CHARTISTE !

Mais qu'est-ce que c'est encore que cet obscur groupuscule ? Rien de moins que la réunion d'auteurs et d'illustrateurs qui sévissent dans la jeunesse et qui ont décidé de se réunir pour avoir plus de poids auprès des éditeurs, des salons et de tous les gens intéressés par la littérature jeunesse. La première avancée de ce groupement a été de mettre en place une sorte de salaire de base pour les interventions. Mais c'est aussi un carrefour d'échanges, une source d'information et un moyen de défense des auteurs. Pourquoi n'y... [Lire la suite]
Posté par mikeespinosa à 22:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 17 février 2013

LE LABYRINTHE DU DRAGON

La vie réelle (la mienne en tout cas) ne permet pas de s'isoler totalement pour écrire son roman, tel un ermite narrateur. Il arrive un moment dans l'avancée de l'écriture que l'imagination et la réalité se télescopent, ou plutôt se parasitent l'une l'autre. Attention, je n'ai évidemment pas rencontré de dragons sur le chemin de l'école, mais une école voit le jour dans mon nouveau monde. En même temps, je ne peux copier le réel, et encore moins un autre réel imaginé déjà utilisé par une grande écrivaine anglaise. Donc... [Lire la suite]
Posté par mikeespinosa à 19:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 10 février 2013

DOUBLE PROGRAMME

Comme dans le temps, je me suis fait un double programme cinoche hier soir. Bon pas vraiment du B ou du Z qui permet parfois un petit décrochage, mais du A plutôt costaud. J'ai commencé avec "THE MASTER", un film très étrange. Le sujet est pourtant vite apparent : la manipulation sectaire. Et pourtant, on nage un peu dans l'obscur avec des séquences complètement décalées, avec des personnages sans cesse en perdition. Chacun est à la poursuite de son propre but, comme d'habitude me direz-vous, et pourtant tous se retrouvent. Et... [Lire la suite]
Posté par mikeespinosa à 15:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]