décu

Il y a des jours où les choses s'acharnent.

J'avais pourtant bien préparé mon sac avec ma petite boite à savon et ma brosse-à-dents, chargé mon ordi à bloc pour écrire durant le voyage et le soir dans le bel hôtel qui m'attendait, et pris des bouquins lorsque mes doigts ne pourraient plus taper un mot.

Je m'étais levé aux aurores pour attraper mon TER pour Toulouse où je devais prendre l'Intercité jusqu'à Paris et enfin le TGV à destination de Rennes. Là, je me voyais déjà en train de papoter avec la responsable du Prix des Mots Dits, trépignant d'avance de rencontrer les élèves de CM2 et de 6ème qui avaient sans aucun doute déjà préparé leurs questions auxquelles j'aurais répondu avec moults détails, bavard invétéré que je suis...

Mais le destin en a décidé autrement ce matin.

Arrivé en gare, train annulé pour Toulouse. Le prochain, éventuellement au départ, ne démarrait qu'après l'horaire de ma correspondance. En dehors de la téléportation, pas de moyen de résoudre le problème.

Alors me voilà revenu dans mes pénates, obligé d'annuler ma venue.

Je m'en excuse encore auprès des organisateurs et des élèves, mais là, je ne pouvais rien y faire, juré, craché !

Il y a des jours...

ENJOY (tout de même !)