L'univers fantastico-médiéval

de Michaël Espinosa

photo depeche fevrier 2016

Michaël Espinosa, bien dans la réalité en tant que directeur d'école, mais totalement plongé dans son imaginaire en tant qu'écrivain pour la jeunesse./Photo DDM.                               

Le second tome de l'histoire de Dana au royaume de Volaria vient d'être publié chez Rageot romans, éditeur de littérature pour la jeunesse. Michaël Espinosa est tous les jours au contact de la jeune génération et des familles dans son rôle de directeur du groupe scolaire Jean-Jaurès. Mais pour vivre sa passion d'écrivain, il s'isole, casque sur les oreilles diffusant des musiques de films, dans son univers fantastique. «Le Choix de Dana» et sa suite aujourd'hui, «Le Destin de Dana», sont des romans à destination des jeunes de 9 à 12 ans dans le genre fantasy (imagination en anglais). Les Protecteurs, les Dragonnets ou encore les Faïs évoluent dans un monde surnaturel imaginaire où l'irruption de la magie est fréquente. On pourrait situer la vie de l'héroïne, jeune roturière de 13 ans, fille d'aubergiste, à l'époque médiévale. Elle partage ses aventures avec Lance, fils d'un baron du royaume. «Ce sont des enfants d'origines différentes en train de devenir adultes à travers des épreuves, précise l'auteur. Je ne cherche pas à faire passer des messages aux adolescents, mais c'est un roman d'initiation fondée sur des valeurs humaines.» Et celles-ci n'ont pas d'âge : la quête personnelle de Dana au regard de l'intérêt collectif de son peuple, l'acceptation de la différence pour vivre ensemble, le respect de règles, mais aussi le besoin de sortir des limites établies pour se dépasser, etc.

Premières dédicaces les 20 et 27 février

Michaël Espinosa est satisfait de l'accueil réservé au premier tome. Il a été sélectionné sur deux prix de la littérature pour la jeunesse, «Les Mots dits» et «Gavroche», et avait été retenu pour la présélection du prestigieux prix des Incorruptibles. Il s'apprête à dédicacer ses ouvrages. Les deux premières dates sont le samedi 20 février, à 14 h 30, à l'espace culturel Leclerc de Saint-Jean-du-Falga et le 27 février, à 14 h 30, à la librairie Surre-Majuscule, à Foix.

La Dépêche du Midi